Vous êtes ici > Émissions > Antipop > Antipop Awards, le fils du retour de la vengeance
Albert Londres
Mastards II
   Frédéric Legrand, aka Albert II, Gu, Yann   le 2/03/2012
 
 

Antipop Awards, le fils du retour de la vengeance

 

Vous l’attendiez tous, cher public, et après cette courte pause publicitaire, elle est de retour : notre cérémonie des ANTIPOP AWARDS !! La première partie de cette remise de prix avait donné lieu à de sanglants débats mais ce n’était rrrrien, de la GNOGNOTTE, du PIPI DE CHAT, comparé à ce qui va suivre puisque nous allons parler entre autres des pires bouses filmiques vues par Antipop dans tout l’espace-temps ! Autant dire que ça va charcler, notamment sur de légères divergences de vue quant aux adaptations d’un personnage aux oreilles pointues et tout de noir vêtu, encore peu connu des auditeurs d’Antipop...
Accrochez vos ceintures et préparez-vous à la zone de turbulence, merci de sortir illico des toilettes et de regagner vos sièges, c’est parti, dernière étape avant notre spécial Q !!!


 

Vos commentaires

  • Le 2 mars 2012 à 11:40, par Caligulien En réponse à : Antipop Awards, le fils du retour de la vengeance

    Une intro en totale roue libre....qui a mis des cachets dans ma tisane ce soir là ?

  • Le 2 mars 2012 à 17:21, par karmaorange En réponse à : Antipop Awards, le fils du retour de la vengeance

    Je me suis régalé ! putain sur la fin vous êtes éclaté !
    Bon sinon, effectivement, Alexandre est un VIOL ! Il vaut mieux faire comme si rien ne s’était passé.
    Les acteurs sont à chier !
    Et la réalisation est complètement foirée !

    Pris d’un coup de folie, je m’en suis ligaturé les trompes.

  • Le 5 mars 2012 à 13:48, par Red not D(r)edd En réponse à : Antipop Awards, le fils du retour de la vengeance

    De mon côté, je vais clamer ma solidarité avec Yasu : comme réalisateurs, on trouve bien pire que Del Toro ou Tim Burton, qui n’ont peut-être pas que des chefs d’œuvre à leur actif, mais ont quand même un palmarès éminemment respectable.
    Après tout, Gore Verbinski a fait Pirates des Caraïbes, qui dans le genre spectacle nunuche occasionnellement imbitable se pose un peu là. Et ça n’empêche pas par ailleurs Rango et The Weather Man, qu’il a fait aussi, d’être des films éminemment appréciables... pas vrai Yann ? ;)

  • Le 6 mars 2012 à 19:00, par SAM-F En réponse à : Antipop Awards, le fils du retour de la vengeance

    J’avoue j’ai ri. Par contre je sens comme un brin de racisme envers les personnes aillant des ascendances belges... attention aux dérapages, nous sommes plus nombreux que vous le pensez.


ALBERT EN RÉSEAU

Sur Flickr
Fil RSS