Vous êtes ici > Feuilletons > Marseille sécurisée > Ceci est un contrôle de The Police
Albert Londres
La compil qui n’avait pas ses papiers
 
 

Ceci est un contrôle de The Police

 

La mairie de Marseille et l’Etat signent cette semaine une convention de partenariat sur la sécurité. Toute la semaine, Albert arpente les rues de la seconde ville de France, laboratoire national en matière de sécurité publique.

Ouais, pas terrible, la vanne du titre... Mais voilà, Albertine 2 a beau être virtuelle, est est actuellement aux prises avec un cyber virus de type grippal. Et parce que tous les virus ne se valent pas, il était donc grand temps de mettre un terme à cette compil sécurité, morte ou vive. Vos (mouchoirs en) papier, siouplé !

D’abord, vous allez sourire, parce que vous êtes probablement filmés. Par une web cam, par la caméra du supermarché, de la gare (on salut nos amis de la SNCF, qui se reconnaîtront), de la banque, des rues de Marseille... Ah non, celles-là, personne ne les regarde. Pour l’instant. Bref, souriez.

Ensuite, il suffit d’appuyer sur « play » et de lever les mains en l’air parce que vous êtes certainement cernés. Moi, je le suis, carrément. PS : La compil’ qui suit, ayant été réalisée sous 40 de fièvre, ne contient pas de titres de NTM. Trop facile, c’est bon pour les compil’ de gens en bonne santé.

Et merci à Jedi, Chamayouhou et Yasu pour les habiles suggestions...

Sons sous surveillance by Chezalbert on Mixcloud

1-Zebda et Asian Dub Fondation - Police on my Back
The Clash, si tu m’entends...

2-Violent Femmes - Add it Up
« Parce que Jennifer Lynch l’a utilisée dans son film Surveillance »

3-Contrôle d’identité - Toko Blaze

4-Radiohead - Karma Police

5-The Police - Synchronicity II
Bien mieux que le I

6-Serge Gainsbourg - You’re Under Arrest

7-Otis Redding - Security

8-Georges Brassens - Hécatombe
Ou comment Bisounourser Joe Starr

9-Eurythmics - For the Love of Big Brother
Tiré de la BO du Film 1984, of course.

10-I AM - La fin de leur monde
Parce que « pour notre sécurité zarma, ils veulent nous ficher ».


 



ALBERT EN RÉSEAU

Sur Flickr
Fil RSS