Vous êtes ici > Feuilletons > De l’autre côté du conflit social > Veillée d’armes chez Fralib
Albert Londres
Occupation
   Albert X, Frédéric Legrand, aka Albert II   le 25/10/2011
 
 

Veillée d’armes chez Fralib

 

Depuis plus d’un an, les salariés de Lipton-Fralib à Gémenos bataillent contre le projet de fermeture de leur usine, envisagé par leur maison-mère, la multinationale Unilever. Le 2 septembre, 134 des 182 salariés ont reçu leur lettre de licenciement, les autres se voyant proposer des reclassements dans d’autres sites du groupe, y compris à l’étranger. Depuis, les Fralib en grève occupent leur usine et multiplient les manifestations.

Albert les a suivi toute une nuit, à la veille d’un grand rassemblement prévu le 3 octobre avec des syndicalistes venus de toute la France pour une grande manifestation à Marseille. Lundi dernier, après huit semaines d’occupation, le tribunal de grande instance a donné huit jours aux grévistes pour libérer l’accès au site.


 



ALBERT EN RÉSEAU

Sur Flickr
Fil RSS